Aspasie travaille en réseau avec de nombreuses autres associations, fondations, services publiques et administrations.

 

Genève

SOS FEMMES

SOS-Femmes offre un accueil, une écoute, un accompagnement social et pédagogique à des femmes désirant quitter la prostitution et à des femmes qui vivent une rupture sur le plan social et professionnel.

 

LIEUX D'HEBERGEMENT D'URGENCE

suivre le lien.

 

GROUPE SIDA GENEVE (GSG)

Se basant sur une expérience de plus de 20 ans de travail sur le terrain, le Groupe sida Genève renforce et développe des projets de lutte contre le sida et délivre des prestations à l'intention de la population genevoise dans son ensemble et plus spécifiquement aux personnes vivant avec la maladie.

 

PREMIERE LIGNE

Première ligne est une association de réduction des risques liés à la consommation de substances psycho-actives, créée en septembre 2004, à Genève. En continuité du travail mené par le Groupe sida Genève depuis 1991 dans la prévention relative à la consommation de drogues, cette association a pour but général la promotion du concept de réduction des risques et d'actions de prévention permettant aux consommateurs de drogues illégales d'améliorer leurs conditions de vie, aux niveaux social et de la santé.

 

CONSULTATION AMBULATOIRE MOBILE DE SOINS COMMUNAUTAIRES

Les prestations s’adressent à toute personne en situation précaire, suisse ou étrangère, en particulier les hommes et les femmes utilisant les structures d'accueil, les personnes sans domicile fixe, les personnes sans assurance maladie, et les personnes sans statut légal.

 

HUG CONSULTATION DERMATOLOGIE - VENEROLOGIE

Pour tout problème d'infection sexuellement transmissible, vous pouvez vous adresser au Département de Dermatologie Vénérologie des HUG.

 

CENTRE DE DOCUMENTATION INTERNATIONALE SUR LA PROSTITUTION GRISELIDIS REAL

Grisélidis Réal était écrivaine, peintre et prostituée. Militante très engagée, elle était une des figures de proue de la lutte pour les droits et la reconnaissance des personnes qui se prostituent, tant à Genève qu'ailleurs dans le monde. Pour Grisélidis, il était primordial que la réalité quotidienne et le vécu des travailleurs et travailleuses du sexe puissent être entendus. Elle a donc récolté quantité de coupures de presse, revues, correspondance, livres, travaux de recherche, films, photos, affiches, etc., afin de créer, chez elle, ce qu'elle a appelé le centre de documentation internationale sur la prostitution.

 

CAPAS - COLLECTIF DES ASSOCIATIONS PRIVEES D'ACTION SOCIALE

La mission du CAPAS est de:

-Défendre la liberté associative à savoir notamment : la créativité et la recherche d’alternatives basées sur la connaissance du terrain, la proximité,l’engagement et l’implication des associations membres en relation avec leur mission ; le CAPAS favorise les échanges entre les associations membres en particulier sur leur philosophie et leurs modalités d’intervention.

-Encourager un fonctionnement favorisant l’expression de la diversité des points de vue et le partage des responsabilités, le développement solidaire, des logiques d'action aussi indépendantes que possible d'impératifs de rentabilité directe.

-Soutenir la création de nouvelles associations en accord avec l'esprit de sa charte.

-Faciliter les rapports entre les associations et les instances étatiques.

 

Suisse

PROCORE (Prostitution−Collectif−Réflexion) est un réseau suisse d'organisations, de projets et de personnes qui défendent les intérêts des travailleuses et travailleurs du sexe. Le but de ProCoRé est d'améliorer les conditions de vie et de travail des travailleuses et travailleurs du sexe en Suisse.

 

• ProCoRé reconnaît le travail du sexe comme activité professionnelle et s′engage à promouvoir son statut au même titre que celui des autres professions.

• ProCoRé s′engage pour les travailleuses et travailleurs du sexe indépendamment de leur origine, leur genre ou leur situation de vie et s′oppose à la stigmatisation et à l’exclusion.

• ProCoRé distingue entre le travail du sexe exercé librement et la prostitution forcée.
− Le travail du sexe indépendant et choisi librement comprend
des droits et des devoirs. Il doit pouvoir s′exercer de manière
autonome et sans stigmatisation.
− La prostitution forcée est un crime. Violences et exploitation
dans le travail du sexe doivent être dévoilées et combattues.

• ProCoRé s′engage pour les droits humains et la citoyenneté,la sécurité physique et psychique, la promotion de la santé et l′autonomie des travailleuses et travailleurs du sexe.

 

France

STRASS

Le Syndicat du Travail Sexuel (acronyme STRASS) est un syndicat autogéré qui existe en France depuis le 20 mars 2009. Il défend les droits des travailleurs du sexe, c’est-à-dire principalement des prostitués mais aussi des escort girls/boys, des acteurs pornographiques et des opérateurs de téléphone rose. Ce syndicat, dont certains représentants affirmaient quelques jours après sa création que ses fédérations comptaient en France entre cent et deux cents adhérents, a été conçu comme un outil au service de l’auto-organisation des travailleurs du sexe. Ce

 

Canada

CYBERSOLIDAIRES

Une site canadien avec un belle sélection d'articles en français sur le travail du sexe outre-atlantique et dans le monde ainsi que quelques vidéos.

 

STELLA a pour but d’améliorer la qualité de vie des travailleuses du sexe, de sensibiliser et d’éduquer l’ensemble de la société aux différentes formes et réalités du travail du sexe afin que les travailleuses du sexe aient les mêmes droits à la santé et à la sécurité que le reste de la population.

 

International

TAMPEP (European Network for HIV/STI Prevention and Health Promotion among Migrant Sex Workers) est une organisation internationale qui promeut la santé et les droits humains des travailleurs du sexe migrants en Europe. Fondee en 1993, cette organisation coordine un réseau de 26 organisations dans 25 pays de l'union européenne et est financée par la commission européenne.

 

SERVICES4SEXWORKERS est un site qui répertorie les services disponibles pour les personnes prostituées dans 25 pays européens, avec des informations légales concernant la prostitution, la migration et l'accès à la santé. Ce site a été développé par le projet TAMPEP dans le cadre du programme TAMPEP 8, un réseau européen de 26 organisations dans 25 pays européens, qui travaille avec et pour les personnes prostituées depuis 1993 et défend les droits des personnes prostituées. Il a pour but d'informer les personnes prostituées et les travailleurs des services sociaux et de santé sur les services disponibles en Europe, respectueux des personnes prostituées et ayant un caractère non-discriminatoire.

 

NSWP (Network of Sex Work Projects) est une organisation internationale anglaise dont la mission est de promouvoir la santé et les droits humains des travailleurs du sexe. En association avec ses membres de plus de 40 pays différents, le NSWP recherche actuellement des fonds pour permettre un véritable échange d'informations entre les pays et pour militer pour le respect des droits des travailleurs du sexe.

 

ICRSE (International Committee on the Rights of Sex Workers in Europe) strives to raise awareness about the social exclusion of female, male and transgender sex workers in Europe, to promote the human and civil rights of all sex workers at national, regional and global levels and to create strong alliances between sex workers, allies and other civil society organisations. The ICRSE maintains strong links with existing sub-regional, regional and global networks, supports the further development of nascent groups and networks of sex workers and provides a platform for the voices of sex workers in Europe to be heard in local, regional and global policy debates.