Don Juan

Partant d'une initiative de l'équipe du bus Boulevards et grâce au soutien de l'Aide Suisse contre le Sida, le projet Don Juan s’adresse depuis 2001 aux clients des prostituées dans la rue et dans les lieux de travail du sexe.

Don Juan a pour objectif de diminuer les infections par les VIH, hépatites et autres infections sexuellement transmissibles en tentant de :

  • réactiver les connaissances ou combler des lacunes pour les hommes peu ou mal informés;
  • appréhender la sexualité des clients et leur rapport aux femmes prostituées (ainsi qu'aux autres femmes) afin de les sensibiliser et les responsabiliser.

De plus, en montrant aux personnes prostituées qu'elles ne sont pas seules face aux demandes irresponsables de certains clients, cette action soutient le droit des prostituées à bénéficier de relations protégées.

Un matériel de prévention conçus spécifiquement pour les actions Don Juan est proposé lors d'actions régulières dans les bars à champagne du canton de Genève. Il est composé de:

Ce matériel est distribué aux clients, mais aussi aux patrons des bars à champagne. Ces derniers deviennent donc des acteurs et des partenaires qui relaient un message de prévention auprès des clients, leur rappelant quelles pratiques sont possibles ou non d'un point de vue de santé publique.

Lors des actions de rue, deux médiateurs tentent d’établir un contact de personne à personne avec les clients de prostituées afin d’avoir des échanges sur la sexualité, la prévention, les prises de risques, leur regard vis-à-vis des travailleuses du sexe.

Aspasie adhère à la ligne de conduite d’Amnesty International. En particulier, cette position affirme que les États doivent abroger les lois en vigueur et s’abstenir d’en adopter de nouvelles incriminant ou punissant, directement ou dans la pratique, l’échange de services sexuels entre adultes consentants contre rémunération.